Notre raison d’être

Depuis nos relations aux autres jusqu’à notre rapport aux pays étrangers, en passant par le monde du travail, le droit prend de plus en plus de place dans notre vie quotidienne. Pourtant, les questions juridiques sont encore trop perçues comme complexes, techniques et réservées aux professionnels.
Il est temps d’y remédier grâce à un média en ligne indépendant et accessible à tous !

Lex Daily News propose un journalisme de solutions, un pas de côté, l’information vue sous l’angle du droit avec un ton pratique et non technique. Sa raison d’être ? Connecter le droit aux enjeux de la vie quotidienne.

 

Nos valeurs

 À l’heure où la concentration des médias s’accélère, la rédaction de Lex Daily News est intimement convaincue que l’indépendance du média est tout aussi importante que la qualité et la fiabilité de l’information partagée. C’est pourquoi, nous comptons avant tout sur l’engagement de nos abonnés et que la publicité est réduite à son strict minimum. Lex Daily News repose sur l’éthique de son équipe ainsi que sur l’engagement de sa communauté.

L’indépendance de Lex Daily News se traduit aussi par son engagement en tant que membre du Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (Spiil).

 

Qui sommes-nous ?

Lex Daily News a été fondé par Delphine Iweins, journaliste juridique depuis une dizaine d’années pour la presse française et étrangère, généraliste et professionnelle. Elle a notamment été chargée de l’actualité économique des professions réglementées et des sujets juridiques des entreprises au sein du quotidien national économique Les Echos, durant quatre ans. Delphine Iweins est aussi autrice de deux essais : « L’influence insoupçonnée des avocats d’affaires » (Enrick B Editions, mars 2020) et « Les vrais pouvoirs du Président » (Editions du Particulier, avril 2022).

En tant que vice-présidente du Cercle des journalistes juridiques – association confraternelle de journalistes juridiques – et membre de l’association de la Presse Judiciaire, elle contribue aussi à l’accessibilité des questions de droit par le grand public.