Cette semaine, Lex Daily News vous propose de découvrir « Dictature 2.0, quand la Chine surveille son peuple », un livre de Kai Strittmatter, publié aux éditions Tallandier.

Doucement, mais sûrement, la Chine se transforme en un État de surveillance numérique parfait, sous les yeux mi- inquiets, mi- fascinés des démocraties occidentales.

Les technologies les plus modernes, notamment l’intelligence artificielle, propulsent son économie dans le futur. Elles recueillent, relient et exploitent, dans de gigantesques banques de données, chaque pas et chaque pensée de plus d’un milliard de citoyens et de tous les visiteurs.

L’objectif ? Le contrôle total du Parti sur tout et tous avec pour mesure étalon le fameux « crédit social », un système inédit fondé sur les bonus décernés par le Bureau de la fiabilité.

C’est l’émergence de cette Chine nouvelle que décrit scrupuleusement le journaliste allemand Kai Strittmatter, correspondant à Pékin durant quatorze ans dans Dictature 2.0, quand la Chine surveille son peuple (et demain le monde).

Dictature 2.0, quand la Chine surveille son peuple (et demain le monde), 416 pages, Editions Tallandier, 11,50 euros (format poche).

Articles sur le même thème

Comment devenir un citoyen numérique libre

Comment devenir un citoyen numérique libre

Cette semaine, Lex Daily News vous recommande « Data démocratie, être un citoyen libre à l’ère du numérique », un livre de Lionel Dos Santos de Sousa, Florian Freyssenet et Thomas Jamet, publié par les éditions Diateino.

« Neutre en carbone », du slogan à la notion juridique

« Neutre en carbone », du slogan à la notion juridique

Plus qu’un slogan publicitaire, l’utilisation de l’allégation « neutre en carbone » expose l’entreprise à justifier du bilan carbone du produit ou du service, sous le regard avisé du consommateur.

La suite de cet article est réservée aux abonnés et en achat à la carte.

Déjà abonné ? Se connecter

Abonnement annuel (100,00 )

S’abonner

Abonnement mensuel (9,99 )

S’abonner

Article à l’unité (3,00 )

Acheter