À la veille de la crise économique qui se dessine, les éléments factuels permettant de justifier et de mesurer l’activité de votre direction juridique seront particulièrement cruciaux.

Cette chronique est proposée par Emilie Letocart-Calame,CEO et fondatrice de Calame – The Legal Ops Company Calame

En startup, en scale up et en entreprise de manière générale, les crises économiques viennent souvent avec leurs lots d’opportunités pour celles et ceux qui adaptent leur état d’esprit, leurs perspectives et leurs manières d’agir pour maintenir et préserver l’existence de leurs équipes, leurs activités et leur croissance.

Mettons-nous d’accord, nous savons toutes et tous la valeur ajoutée apportée par votre équipe juridique au sein de votre entreprise.

Loin de nous l’idée de tenir des propos alarmistes ou d’adopter les méthodes de cost killing au détriment de ressources humaines utiles et justifiées pour la pérennité de l’entreprise. Bien au contraire.

Comment démontrer la valeur ajoutée du travail effectué par votre équipe ? Comment convaincre de la nécessité de vos postes existants ou d’un nouveau poste nécessaire ? Comment donner de la visibilité sur votre impact sur le budget ?

Voici quelques réflexions et informations à prendre en compte pour élaborer vos plans.

Des objectifs alignés et adaptés aux dernières évolutions

Avant toute chose, s’assurer que les objectifs opérationnels de votre direction juridique sont alignés à la stratégie de l’entreprise est une étape primordiale.

De par son expérience, Paul Graham, cofondateur de Y Combinator, a conceptualisé deux statuts d’entreprises. « Default Alive » et « Default Dead ».

Default Alive = Trésorerie > Besoin en financement
Au vu du rythme positif de croissance et des dépenses constantes, l’entreprise deviendra profitable avant même d’être à court de trésorerie. Rien ne change, si la croissance continue l’entreprise ne sera pas en danger.

 

Default Dead = Trésorerie > Besoin en financement
Au vu de la croissance lente et des dépenses constantes, l’entreprise n’aura pas assez de trésorerie pour atteindre le seuil de profitabilité. Il va falloir changer de posture, trouver des financements extérieurs, réduire les coûts ou accélérer la croissance pour ne pas mourir.

Que votre entreprise soit dans un cas ou dans l’autre, cela changera totalement la posture, les capacités et les perspectives à venir.

Il n’existe pas de juste milieu entre ces deux statuts. Il est important que vous ayez connaissance très tôt de la réponse à cette question pour pouvoir adopter une stratégie et une organisation juridique adaptée à l’une ou l’autre des situations.

Pour la plupart des entreprises, baisser ses coûts de structure pour augmenter ses revenus annuels/mensuels est une première solution pour passer le cap et patienter jusqu’à la fin de cette conjoncture.

Les fonctions support, notamment la direction juridique sont les premières concernées par cette réduction des coûts.

Faire toujours plus avec toujours moins. C’est l’injonction faite à nos directions juridiques depuis plusieurs années. Ce n’est ni une situation optimale, ni une situation confortable, mais c’est la réalité avec laquelle vous devez naviguer.

Chercher l’optimum entre résultat obtenu et les ressources allouées. En principe, vous ne serez pas dépaysés !

Connecter les workflows pour collecter ses données

C’est la définition même du terme efficience. Le rapport entre les résultats obtenus et les ressources utilisées pour atteindre le résultat escompté.

Ici, votre objectif sera de donner de la visibilité chiffrée et structurée sur la gestion budgétaire de votre département par rapport à l’activité de l’entreprise.

Une bonne manière d’éviter les décisions externes basées sur l’intuition ou l’absence de visibilité sur votre quotidien et celui de votre équipe.

Une fois que vous avez déterminé ce que vous souhaitez mesurer et pourquoi vous souhaitez le mesurer, le tout est de s’assurer que tout est connecté pour vous permettre de collecter les données que vous souhaitez exploiter.

Sans workflows et sans outils numériques, il vous sera quasiment impossible de mesurer quoi ce soit. Votre usage des legal operations viendra à la fois servir les intérêts de croissance ou de survie de l’entreprise, mais aussi les intérêts de survie de votre équipe.

C’est parce que vous êtes persuadé.e.s que ces ressources sont nécessaires que vous voulez convaincre de leurs nécessités à partir de données chiffrées.

Les données que vous utiliserez mettront en évidence une partie du travail colossal réalisé par vos équipes et vous permettront de « passer l’hiver ».

C’est en associant ce travail de collecte et d’analyse à une communication qui participera à la diffusion de votre culture juridique que vous paverez votre chemin vers une stratégie réussie et une équipe juridique dont l’impact ne fait plus aucun doute.

 

 

Articles sur le même thème

COP 27, redéfinir la justice climatique

COP 27, redéfinir la justice climatique

Au moment où se tient la COP27 en Égypte, la responsabilité des entreprises productrices d’énergies fossiles est désormais mise en avant. Et les plus pollueuses ne sont plus occidentales.