La créativité, l’adaptabilité des sociétés confrontées à de graves crimes est au cœur de la justice transactionnelle. Même si ses objectifs fondamentaux – mettre fin à la violence et éviter leur répétition en identifiant ses causes profondes et en apportant des réponses aux victimes – demeurent intacts.

 

 

Cette chronique est proposée par Jean-Pierre Massias, président de l’Institut francophone pour la justice et la démocratie (IFJD) et professeur de droit, en collaboration avec la rédaction de JusticeInfo.net.

Comment est apparue la justice transitionnelle ? Comment a-t-elle connu son essor dans les années 1990 ? Pourquoi est-elle conditionnée par l’environnement dans lequel elle se développe ?

Voici cinq situations types dans lesquelles est mobilisée cette justice qui remonte le temps, cette justice de passage, qui veut prévenir la répétition de la violence en se plongeant dans ses causes.

Articles sur le même thème

Assemblées générales en ligne : des risques à anticiper

Assemblées générales en ligne : des risques à anticiper

La saison des assemblées générales bat son plein et la dématérialisation s’est imposée comme une nouvelle norme. Cependant, la fin de la période transitoire, destinée à permettre la tenue d’assemblées en ligne pendant la crise sanitaire, soulève plusieurs problématiques.